Suivez Monsieur G sur Twitter

Expert du Blackjack opérant le site Blackjack-Square.com dédié au jeu de niveau professionnel. Monsieur G est un ancien membre de l'équipe MIT.

   

Contre les CSM

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 
Details
Contre les CSM

alt
 
Vous les voyez de plus en plus aux tables de Blackjack. Ces machines, supposées "anti-compteur de cartes" sont pourtant la nouvelle arme des casinos pour rentabiliser les tables de Blackjack. Mais elles ne s'attaquent pas simplement aux compteurs, mais à tous les joueurs ! : L'antre des Continuous Shuffle Machine, aussi appelées "distributeurs automatiques de cartes à mélange continu" ou encore "mélangeurs automatiques et continu de cartes" ? Un capteur CMOS qui lit les cartes, un Blackjack complètement dénaturé à cause d'arguments non recevables, et une loi absente.
 
CSM  vs. Popularité du Blackjack
 
Un CSM n'est rien d'autre qu'une machine à mélanger continuellement les cartes, au fur et à mesure des tours au Blackjack. Les casinos invertissent entre 7 000€ et 14 000€ l'unité (le prix est encore obscur) pour deux raisons essentielles, deux arguments qui n'ont aucun sens pratique : 
 
- Pas de perte de temps : il n'y a plus de mélange entre la fin d'un sabot et le début d'un autre. 
 
Ah ! Pas de temps de mélange ? Ceci est royal….pour le peu que la machine ne tombe JAMAIS en panne. Et je doute personnellement qu'un CSM en panne se répare en 5 minutes. Pendant ce temps que fait-on ? Nous fermons la table. Voilà comment l'argument temporaire peut être balayé simplement. On pourrait se dire que si une seule machine tombe en panne, bon, ce n'est pas si grave que cela car il y aura une autre table, ou « les choses sont prévues pour » (une hotline 'SOS détresse CSM' ?)…bref, que si le casino a investi dedans, c'est qu'il doit pouvoir affronter les contraintes de temps liées aux pannes, et donc, affronter les contraintes financières (entretient + manque de joueurs). Sauf qu'à l'échelle, non pas d'un casino, mais d'un GROUPE (Barrière par exemple), à combien se montent les pertes qui auraient pu être évitées en ne supprimant pas l'aspect convivial du jeu ?! Je ne ferais pas le calcul…mais je pense qu'ils ne l'ont pas fait non plus. Petite parenthèse, le côté convivial et le fait que le croupier ne soit pas transformé en simple manutentionnaire et puissent discuter avec le client, ainsi que l'aspect dénaturant (plus de mélanges, plus de discussions…) sont des arguments avancés principalement dans les casinos qui peuvent se permettre de refuser l'investissement dans les CSM. C'est dire….
 
Et voici comment Monsieur G répond à l'argument temporaire : 
 
"Parlons-en... J'aimerais bien vois les chiffres illusoires inventés par les commerciaux pour mousser ce côté de l'équation... 
 
Selon les études de Don Schlesinger, réf. BJA3 p.18, si nous prenons une moyenne de 4 joueurs présents à la table, il faut 9 minutes pour distribuer un 6 decks pénétrés à 75% et 1 min 40 secs pour produire le battage. Temps total pour jouer et battre un 6 decks = 10 min 40 secs, soit 5.63 sabot/h, et presque exactement 100 rondes de jeu. Retenez bien ce dernier chiffre. Si comme on le mentionne, il y a bien "0 seconde de temps perdu" nous économisons donc 1 min 40 secs par sabot ou un total de 9 min 23 secs. Dans ces conditions, vous pourriez jouer 15.6% plus de mains/h ou 115.6. 
 
Mais, il y a un hic... 115 fois (115 rondes) le croupier devra, après avoir placé les cartes dans le "discard tray", reprendre celles-ci et les réinsérer dans le CSM. Vous pouvez évaluer combien de temps cela prend ? Disons, seulement 4 secondes, ou 460 secondes, ou 7 min 40 secs. De votre économie de 9 min 23 secs il ne reste maintenant que 1 min. 43 secs. 
 
Maintenant, avons-nous idée du nombre de fois où ces machines subissent une défectuosité et de combien de minutes vous avez besoin pour la réparation ? Lors de telles réparations, y aura-t-il des cartes à remplacer si elles se sont prises dans le mécanisme? Ne sommes nous peut-être pas déjà à une seule minute de sauvée ? Votre croupier qui avait pour habitude de prendre une "pause" au moment du battage, que fait-il maintenant ? Est-ce possible qu'il ralentisse très légèrement la cadence... Où en sommes-nous maintenant avec toutes ces minutes d'économie et ces mains additionnelles qui devaient à elles seules payer le prix d'achat du CSM ? 
 
Je vous laisse le soin d'évaluer les coûts d'entretien..."
- Mesure anti-compteur de carte : pas d'évaluation de l'avantage, pas d'exploitation de l'avantage :
 
Sauf qu'avec ces machines qui mélangent continuellement les cartes, le casino exerce son avantage lié aux règles sur chaque main et pour tous les joueurs, qu'ils soient compteurs de cartes ou non ! Ce n'est donc pas une simple « mesure-anti-compteur-qui-en-plus-nous-fait-gagner-du-temps », mais une véritable arnaque contre joueur de Blackjack, quel que soit son niveau. La popularité du Blackjack tient en un seul fait : le jeu peut être battu ! De Baldwin avec ses premières études sur la stratégie de base en passant par Thorp et son Beat the dealer, qui a fait changer les règles à Vegas (pas pour longtemps…), jusqu'à l'équipe du MIT à qui la chaîne française M6 avait consacré un documentaire (toujours introuvable) dans son émission « doc de choc » en 2001-2002, sans oublier le film Las Vegas 21 que je ne présente plus…..Les gens se sont posé des questions, ont étudiés de près ou de loin le Blackjack, ou peut-être même tentés leur chance. Mais soyons sérieux : combien sont devenus « dangereux » pour les casinos ? Combien sont devenus de réels compteurs de cartes ? Combien n'y sont pas arrivés ? Combien le croient dur comme fer alors qu'ils n'abandonnent jamais (ou trop) quand l'abandon est permis ? Combien d'argent les casinos n'auraient-ils pas gagné si tout ceci n'avait pas contribué à la popularité du Blackjack ? Je vais vous le dire : pas grand-chose. 
 
Mais peut-être parlent-ils à grande échelle ? De compteurs de cartes membres du groupuscule « Front International des Compteurs de Cartes Anonymes Qui Vident Les Caisses Des Casinos » (plus connu sous les initiales FICCAQVLCDC….) ? Monsieur G s'est penché un instant sur la méchante équipe qui gagne des sous…contre 200 casinos Français qui gagnent à peine de quoi vivre :
 
"Enfin, je trouve extrêmement déplorable que quelques vendeurs futés et présentant des chiffres gonflés réussissent à vendre de telles machines à des dirigeants de casinos sous prétexte d'éloigner les compteurs. Une équipe bien financée avec 20 joueurs de qualité pourrait peut-être gagner 700 000 Euros annuellement, il n'existe pas de telle équipe en France en ce moment mais en admettant qu'il y en ait 3 (nous sommes dans un rêve), nous parlerions de 2.1 millions d'euros. Admettons que sur les 200 casinos Français, 100 soient des casinos jouables pour ces équipes, il en côuterait en moyenne 21 000 Euros par casino. Au Québec nous appelons ça "des peanuts" ! Pensez-y, 21 000 Euros pour faire la promotion de votre casino. Pour dire à tous que « ici, au casino X, vous pouvez gagner ! ». Vous connaissez le coût d'une seule machine CSM ? Quelques milliers de $ et à cela s'ajoutent les frais d'entretien... Vous croyez vraiment que cela vaut la peine?
 
[…] Ce que les commerciaux proposent aux casinos n'est rien de moins que de la poudre aux yeux. La problématique vient du fait que ceux-ci laissent miroiter des gains additionnels aux incompétents qui gèrent les casinos et qui ne connaissent absolument pas la méthode correcte pour évaluer le jeu de Blackjack. De tout temps ils ont joué l'air "à l'oreille" sans jamais en comprendre les notes. LES CASINOTIERS SE FONT AVOIR PAR LES COMMERCIAUX. Ces mêmes commerciaux qui font croire aux "habit trois pièces" qui gèrent les casinos que les joueurs paieront la note... Il n'en est rien. Le jeu se détruit dans sa nature même et bientôt ce seront les profits des casinos qui y passeront. JE CRIE TOUT HAUT AUX CASINOS ET À TOUS CEUX QUI VEULENT L’ENTENDRE QUE LE COMPTAGE DES CARTES EST NÉCESSAIRE À LA SANTÉ FINANCIÈRE DES CASINOS.
 
Jamais le Blackjack n’a connu une popularité plus grande et jamais les tables de jeux n’ont fait autant de profit que lorsque des hordes de PSEUDOS INTELLOS COMPTEURS se sont précipité pour y jouer en pensant devenir riches…. Comme les belles femmes remplissent les clubs de nuit d’hommes fantasmant une folle soirée alors qu’il y a beaucoup plus d’appelés que d’élus."
 
Mais soit : les casinos « emploient » donc des CSM. Parlons-en…
 
Un CSM est…opaque
 
Lors de quelques recherches faites à propos de ces machines à mélange continue (CSM), j'ai vu plusieurs interventions ou articles qui en disaient un peu plus sur « la paranoïa » que les joueurs ont :
 
Wikipédia à Mélangeur de carte en continue et Blackjack :
 
"*Beaucoup de questions se posent lorsque les CSM sont évoqués autant auprès des joueurs que des croupiers et la plupart restent sans réponse, ce qui pousse les joueurs à assimiler l'objet à une arnaque de la part des casinos 
 
*Dans la rubrique 'matériel', on pourrait aussi mentionner les Continuous Shuffling Machines (CSM), qu'on pourrait traduire en français par Machine de Mélange Perpétuel. Lorsqu'elles sont utilisées, ces machines remplacent le sabot classique, et dénaturent le Blackjack, qui est à la base un jeu sans remise (les cartes jouées ne sont pas remises en jeu avant la fin du sabot). Ces machines suscitent la suspicion et le mécontentement des passionnés du jeu, assimilant l'utilisation de l'objet à une arnaque. Les principaux reproches sont :
 
-L'opacité de la machine.
-L'utilisation d'un lecteur optique. C'est une sorte de scanner qui analyse la carte pour la reconnaître. Pourquoi un mélangeur de cartes a besoin de savoir quelles sont les cartes pour les mélanger ? (Note : il s'avère que c'est un capteur CMOS). 
-La dévalorisation du rôle du croupier qui ne se charge plus du mélange.
-La dégradation de l'ambiance de table, qui par l'absence de temps mort dû aux mélanges, s'apparente de plus en plus à une machine à sous, plutôt qu'à un espace convivial."
Blackjack-Masters.com
Voir la source (réponse 15, traduction non officielle)
 
"Les CSM sont très impopulaires auprès des joueurs réguliers:
 
- Les joueurs sentent qu'ils ne peuvent exercer aucune compétence sur le jeu si un CSM est en cours d'utilisation, et l'attrait prédominant de Blackjack est qu'il est perçu (à juste titre) comme un jeu d'adresse.
- Certains joueurs pensent que les CSM truquent les mathématiques contre eux.
- Les joueurs ne peuvent pas voir toutes les cartes dans le sabot à la fois et ne sont donc sceptiques si toutes les cartes correctes sont en jeu.
- Les joueurs se sentent intuitivement piégés par un tout nouveau développement qui ne serait mis en place, forcément, que pour désavantager encore plus les joueurs.
 
Les CSM  sont très impopulaires auprès du personnel du jeu:
 
- Les croupiers sont contraints de balancer la colonne vertébrale à près de 180 degrés après chaque tour (peut-être 100 fois par heure) au lieu d'une fois par sabot (peut-être 3 à 4 fois par heure), ce qui augmente ainsi considérablement les pressions sur leur corps.
- Il est encombrant et gênant d'avoir à déplacer les cartes et les jeter après chaque tour dans la machine.
- Les croupiers sont obligés d'écouter les joueurs se plaindre des CSM, toute la nuit !
 
Les CSM  peuvent coûter beaucoup d'argent aux casinos:
 
- Ils sont extrêmement chers et sont généralement soumis à un régime obligatoire de bail en cours avec la société de fourniture (j'ai entendu des prix allant jusqu'à US $ 15.000 par CSM).
- Ils tombent souvent en panne, causant des interruptions importantes et des énervements à la table. Si un bourrage de cartes est présent dans le CSM, cela peut signifier que la table devra fermer pour une période de temps significative, peut-être 30 minutes. Elle peut également conduire à des disputes entre joueurs à la table au cours du tour. Ceci ne va pas dans une direction de confort. 
- Puisque les joueurs n'aiment pas les CSM, les tables avec les CSM ont tendance à être plus vides que les tables non CSM, conduisant ainsi à réduire le chiffre d'affaires pour le casino et donc une baisse du bénéfice par table sur des tables CSM.
- Ils sont volumineux et lourds. Cela pose des problèmes pour leur transport et l'entreposage sécuritaires."
The Citizens Journal 
Voir la source  (traduction non officielle):
 
"Avant de dire du mal de cette affaire, je vous invite à visiter le site "Shufflemaster's" pour avoir une information approfondie et voir leurs discussions débiles et  déconcertantes concernant le système "ascenseur", ainsi que sur le « processus non linéaire». Pendant qu'ils contrôlent ce qu'ils disent de la "I-Deal?", permettez-moi de paraphraser : « I-Deal comprend une technologie de reconnaissance de carte qui peut lire la valeur et la couleur de chaque carte ». Wow ! Si une machine peut déterminer la valeur de chaque carte au-delà de l'œil vigilant des autorités de réglementation, ne devrait-on pas hisser un drapeau rouge quelque part ? Ma question est : est-ce que ces machines à mélange continu sont une arnaque considérée comme légale aux vues de l'apathie de la régulation ?" […] En bref, il est de mon humble avis que l'intégrité du jeu est remise en question, mais le fardeau que porterait un joueur pour démontrer que la technologie triche est trop lourd à porter pour le joueur moyen. […] S'il est universellement reconnu que la reconnaissance des cartes peut être facilement atteinte par la technologie disponible, n'est-il donc pas le devoir des autorités de réglementation de protéger l'intégrité du jeu en exigeant que le producteur exclusif de cette technologie soit ouvert à la réglementation vidéo (Note : qu'il soit surveillé) ? […] Je suis préoccupé pour l'avenir de tous les jeux. Si un casino virtuel est autorisé et est déclaré "légal", comment saura-t-on si les résultats sont justes ou non ? Pensez à l'impact sur le Poker et le Blackjack. Où en serait Las Vegas sans jeu ? Ma solution est : "ouvrez les mélangeurs." Que ce soit les caméras qui surveillent le jeu et les joueurs."
 
Le rapport entre un appareil photo et une CSM ? Aucun ?
Si, un capteur CMOS
 
En tapant « Shuffle Master Inc » sur Google Patent, vous trouverez différents brevets pour un CSM. Si vous vous cliquez sur le premier lien, vous aurez une liste des brevets. (Voir sur Google Patents la liste des brevets). 
 
Regardons-les de plus près :
 
3716238 METHOD OF PREARRANGING PLAYING CARDS FOR EDUCATIONAL AND ENTERTAINMENT PURPOSES Feb 1973
4397469 Method of reducing predictability in card games Aug 9, 1983
4822050 Device for reading and distributing cards, in particular playing cards Apr 18, 1989
5374061 Card dispensing shoe having a counting device and method of using the same Dec 20, 1994
5669816 Blackjack scanner apparatus and method Sep 23, 1997
5676372 Playing card shuffler Oct 14, 1997
5681039 Card reader for blackjack table Oct 28, 1997
5683085 Card handling apparatus Nov 4, 1997
5722893 Card dispensing shoe with scanner Mar 3, 1998
5772505 Dual card scanner apparatus and method Jun 30, 1998
5803808 Card game hand counter/decision counter device Sep 8, 1998
6039650 Card dispensing shoe with scanner apparatus, system and method therefor Mar 21, 2000
6126166 Card-recognition and gaming-control device Oct 3, 2000
6139014 Method and apparatus for automatically cutting and shuffling playing cards Oct 31, 2000
6149154 Device and method for forming hands of randomly arranged cards Nov 21, 2000
 
Vous lisez bien, entre autres, des mots comme « reading », "scanner", "reader" et « recognition » pas très loin du mot « card » ou "blackjack". Ce qui n'était, à la limite, qu'une idée et/ou une spéculation lue ici et là est bien écrit noir sur blanc ici : il y a donc bien un système de reconnaissance et de lecture de carte dans un CSM ! Si nous poussons la recherche un peu plus loin, nous tombons sur le PDF suivant qui vous montre vers la page 11 (et qui vous prouve…) qu'un capteur CMOS est utilisé pour lire les cartes (Voir le PDF).
 
Non seulement le fait que les CSM reconnaissent les cartes n'est plus à prouver, mais c'est en plus breveté ! Merci à kbdjockey pour cette trouvaille. 

alt
Que dit la loi ?
 
 
Mélangeur-distributeur automatique de cartes de jeux.
 
Les casinos peuvent utiliser un mélangeur automatique de cartes de jeu pour le stud poker, le black jack, le punto banco, le hold'em poker et le Texas hold'em poker.
 
Les cartes agréées pour les mélangeurs-distributeurs le sont également pour les jeux conduits manuellement.
 
L'utilisation du mélangeur est optionnelle et peut, au choix de l'exploitant, n'être adoptée que sur une partie seulement des tables de jeu du casino.
 
[...]
 
Pour le black jack, le mélangeur automatique de cartes doit être muni de l'embout distributeur prévu pour ce jeu.
 
Avant le début du jeu, le croupier doit soulever le capot de l'appareil couvrant la roue qui reçoit les cartes afin de presser le bouton de mise en marche.
 
Sur sollicitation d'un joueur, il doit montrer l'absence de carte dans la machine. L'employé règle, par pression sur les touches de contrôle, le jeu de black jack afin d'afficher sur l'écran " black jack 6 jeux ".
 
Une fois le capot refermé, l'appareil est prêt à son utilisation.
 
Le croupier peut alors préparer les cartes conformément à l'article précédent, en comptant et en vérifiant les cartes des six jeux.
 
Celles-ci sont ensuite introduites dans le mélangeur, figures apparentes, par paquets de 52 environ.
 
Une fois la totalité des six jeux insérés et après le mélange automatique opéré par l'appareil, la première carte apparaît, face cachée, dans l'embout distributeur.
 
La partie se déroule comme avec un sabot manuel, les cinq premières cartes étant brûlées.
 
A la fin de la première main, les cartes utilisées pour le jeu, ainsi que les cartes brûlées, demeurent dans le réceptacle.
 
Ces cartes ne sont réintroduites dans l'appareil qu'à l'issue de la donne suivante, et avant de proposer des cartes supplémentaires. Le jeu se poursuit de la même manière, le décalage ainsi créé permettant de répondre à toute demande tardive de vérification émise par un joueur.
 
En fin de séance, les cartes sont retirées manuellement de l'appareil, le mélangeur est déconnecté et les jeux de cartes sont remisés dans l'armoire à cartes.
 
Restons modérés....
 
Il est fort possible que ce capteur CMOS et autres technologies de reconnaissance soient dans un CSM pour justement vérifier ....que toutes les cartes sont là ! Mais pour vérifier une telle information, ne faudrait-il pas un "enregistrement" de valeur de carte ? Pour que le CSM affirme qu'il manque un As de Cœur, encore faut-il qu'il sache que les 23 autres sont bien là. Et cette information, que devient-elle ? N'affecte-t-elle pas le mélange en cours des cartes précédemment incorporées ? Ne suffit-il pas que le CSM sache qu'un nombre important de grosses cartes soient passées pour nous construire une belle deck fraîchement mélangée....où il n'y aura pas un seul 10 !? La question est posée…
 
Et maintenant ?
 
Que pouvons-nous faire à présent ? Et bien en parler autour de nous. Aux joueurs a la table, aux chefs de table, aux croupiers, au bar avec les serveurs, sur un de ces petits cartons sur la satisfaction de la clientèle ou sur un « livre d'or »…partout ! 
 
Dire :
 
- que les CSM sont une arnaque des commerciaux envers les casinotiers, et donc, envers le joueur qui paye l'addition.  
 
- que les CSM son antijeu puisqu'elles affligent l'avantage de la maison sur chaque main ; qu'elles dénaturent l'essence même du Blackjack qui est un jeu à présent sans remise ne laissant aucune chance au joueur (quelque soit son « niveau »); que le côté convivial est retiré, que le croupier est devenu une machine lui-même. 
 
- qu'il y a un capteur CMOS qui reconnaît les cartes, qu'on ne sait pas comment l'information est exploitée par la machine (enregistre-t-elle l'information dans une sorte de mémoire flash ? cela influe-t-il sur le mélange en cours ?) 
 
- que le mécanisme à l'intérieur n'est pas visible alors que les brevets et autres plans de la machine sont sur la toile…
 
Où est la Loi ? Où sont les RG concernant ces machines ? REFUSEZ de jouer contre elles. Si vous le pouvez, EXIGEZ une table sans CSM…et parlez. 
 
Vous trouverez sur le forum une liste Noire des Casinos en France utilisant des CSM. Essayons ensemble de la maintenir la plus à jour possible. Certains casinos ont retiré les CSM qu'ils avaient mis en test, comme Le Casino Partouche "Le Lyon Vert" près de Lyon par exemple (2). A ce propos, nous ne connaissons pas la position du Groupe Partouche sur le sujet alors que les casinos "Partouche" possédant des CSM se comptent sur les doigts d'une main.... (1)
 
A défaut d'en faire retirer, évitons qu'elles pullulent (et inversement…).
 

 

(1) Le Vendredi 1er Octobre, Patrick Partouche était sur la radio française RMC dans l'émission "Les Grandes Gueules". Une de mes questions a été lue à l'antenne concernant les CSM et Patrick Partouche y a répondu à sa manière, mais certains casinotiers devraient prendre exemple ! :

 

 

(2) Malheureusement, le Lyon Vert est revenu en Mai 2011 sur cette décision, et a équipé TOUTES ses tables de CSM.

   
   

Le Blackjack est un jeu d'argent interdit aux mineurs. Le site ne pourra être tenu responsable d'incitation au jeu

© 2017 - Blackjack-Square / administration@blackjack-square.com