Tournoi de Blackjack, mode d'emploi

 

Voici ce qu'est le Blackjack dans sa version 'tournoi', un petit comparatif entre les deux façons de jouer :
 
 
1) Autant l'on joue contre la maison en BJ régulier, autant on joue contre les autres joueurs VIA le croupier en tournoi.
 
2) Si le but est de gagner un bénéfice en fonction de la variance au BJ régulier, en BJ de tournoi il s'agit de terminer une partie / un round / un groupe de mains avec plus de valeur en jetons devant soi que les autres joueurs assis à la table, quitte à finir avec moins qu'au commencement du jeu. Pour gagner, il faut donc parfois accepter un écrémage de son chipstack !
 
3) En casino, les stratégies de jeu et les bankrols (BR) des autres joueurs à la table n'ont AUCUNE influence sur vos chances de l'emporter, si ce n'est au niveau du comptage. En tournoi, CHAQUE mouvement d'autrui aura un impact sur votre classement final.
 
4) Au casino, jamais l'on entendra de joueur sain d'esprit espérer que le croupier batte tout le monde. En tournoi, il faudra régulièrement compter sur la victoire du dealer ! 
 
5) Une trip-BR de 55 € ne fait guère long feu en BJ normal. En tournoi, une BR de 55 € en devient une de 5000 €, qui peuvent vous rapporter 50 fois votre mise en fin de soirée (pas même en fin de session).
 
6) Pas de limite inférieure aux pertes en BJ régulier (ou tout du moins à hauteur de -3 SD). En tournoi, on ne risque que le prix d'inscription, et parfois un modeste re-buy.
 
7) La maîtrise de la SB est essentielle en BJ traditionnel, et c'est le comptage qui dit quand en dévier. Le libre jeu avec la SB est essentiel en tournoi, le comptage y étant rendu quasiment inutile. 
 
8) Vos chances d'acquérir une notoriété quelconque sont infimes en CBJ. En tournoi, votre talent peut vous faire atterrir sur les plateaux de TV (Ken Smith sur GSN etc.) et vous valoir les mêmes groupies bien fessues qu'un joueur de Poker de la trempe d'Esfandiari ou de Hellmuth. :).
 
9) Comment se passe une session de CBJ ? On s'assoit (au bout d'un moment), on joue, on compte si et quand on le peut, on se camoufle, on sort, on revient, on mise jusqu'au bout de la nuit, on se casse, parfois avec un coup de pied au fesses. Comment se passe un tournoi ? On est reçu comme une sommité, on se fait régaler par la maison d'office, on serre des pognes de joueurs sympathiques, on choisit sa place, on se renseigne sur le format, on a droit à une allocution du MCD, voire à une interview d'une radio ou d'un journal local.
 
On se prépare à jouer 20 à 30 mains seulement, mais avec le temps de réflexion alloué à un joueur d'échecs. Tour de qualif' après tour de qualif', les X joueurs du départ ne sont plus que (14) pour la demi-finale, et 6 ou 7 pour la table finale, assurés qu'ils sont d'avoir d'ores et déjà remporté quelque chose (1000 euros en Europe, cent fois plus à Vegas), et de pouvoir donc jouer de façon d'autant plus détendue. Le bouton qui détermine les tours de parole est placé. Les stacks distribués et enregistrés par des hôtesses. Tout l'art du BJ de tournoi va maintenant consister à compter en permanence, non pas le RC, mais les soldes de chaque joueur, à identifier les vrais joueurs dangereux, et à ajuster vos mises au centime près en fonction de votre position relative (au classement, au tour de parole, à vos besoins de points pour vous qualifier etc.) Le leader en points s'en allant défendre son privilège, les autres allant tout faire (oui, TOUT : guerre psychologique, humour, obséquiosité, bluff, 'catch-up-bets' etc.) pour le rattraper, voire le dépasser, voire le pousser à la ruine et ainsi le battre. Mais je m'échauffe.
 
Enfin, à méditer :
 
10) Un 'bourrin de casino' n'a aucune chance au Blackjack régulier à terme. Le même bourrin a TOUTES les chances de passer les deux premiers tours de qualifs, bref de parvenir en demi-finale en tournoi.
 
Merci à Kung-Fox pour cet article

 

   
   

LogIn  

   

Qui est en ligne  

Nous avons 140 invités et aucun membre en ligne

   
© Blackjack-Square / administration@blackjack-square.com