Suivez Monsieur G sur Twitter

Expert du Blackjack opérant le site Blackjack-Square.com dédié au jeu de niveau professionnel. Monsieur G est un ancien membre de l'équipe MIT.

   

Les règles du blackjack

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 
Details

Les règles du blackjack
 
Un peu d'histoire…
 
Le Blackjack fait son apparition au XVIIIème siècle sous le nom « Vingt-et-un » dans les casinos Français. Il est inspiré, d'après les spécialistes, de deux jeux de cartes : Le chemin de fer et La ferme Française. Pardonnez-moi de ne pas pouvoir vous en dire plus sur ces deux jeux mais notez que Le chemin de fer est encore d'actualité dans certains salons privés de casino.
 
C'est après la Révolution qu'il a été importé en Amérique mais l'unanimité était loin d'être acquise. Et la prohibition passe par là : une loi de 1910 rend illégaux tous jeux d'argent et les casinos. Face à la criminalisation de ce genre de pratique, puisque la loi n'a fait que renforcer le jeu « en privé », l'état du Nevada légalise de nouveau le jeu d'argent en dans les années 30-40 et créer une formidable porte ouverte à la création des casinos à Las Vegas et à Reno. Le « Vingt-et-un » y est introduit. Mal connu du grand public, et face à la désertion des tables, les casinotiers inventent un bonus pour attirer la foule : tout joueur recevant un As de Pique et un Valet de Pique (ou de Trèfle…) en premières cartes se verrait payer 10 fois sa mise initiale. Même si ce bonus n'est plus, le Blackjack est né (« valet noir » en Anglais).
 
La popularité du Blackjack ne cessant de croître, on a essayé de découvrir une technique pour être bénéficiaire sur le long terme face à la banque. Vers le milieu des années 50, un chercheur américain du nom de Roger Baldwin va révolutionner le jeu quand il publie un article dans le journal de l'association Américaine des statistiques. Intitulé The optimum strategy in Blackjack, ou stratégie optimale au Blackjack en Français, le texte fait grand bruit. Il est, en effet, le premier à systématiser l'utilisation de règles mathématiques pour la pratique du Blackjack. A l'aide de calculs combinatoires et de probabilités, il est en effet possible de jouer sa main de façon à ce qu'elle vous produise la meilleure espérance sur le long terme. A défaut de faire gagner de l'argent au joueur, elle réduit considérablement l'avantage de la banque sur lui.
 
Cet article est à l'origine de ce qu'on appelle aujourd'hui la stratégie de base (voir l'article). Notez que le Blackjack n'est entré dans les casinos Français qu'en 1969, en même temps que le Craps et la Roulette Américaine.
 
L'élaboration du comptage de cartes
 
En 1962, un autre américain, Edward O.Thorp, invente un système encore plus rentable pour les joueurs. Il parvient à démontrer que certaines cartes sont favorables aux joueurs et que d'autres le désavantage. Il crée une méthode qui consiste à suivre la distribution des cartes en leur attribuant une valeur de comptage pour déterminer si le sabot est oui ou non à votre avantage afin d'augmenter ou de diminuer vos mises, en fonction du nombre de paquet non distribué. Ce système est appelé « Simple Point Count System », et est décrit dans le célèbre  Beat the dealer. Par la suite, d'autres ont essayé de créer leur propre système et l'on a vu émerger le Hi-Opt, Le UAPC, Le KO… (voir les autres systèmes).
 
Règles
 
Parlons maintenant des règles. Tous les joueurs à table jouent contre la banque. Contrairement à ce que l'on peut lire ici et là, le but n'est pas à proprement parler de faire ou de s'approcher de 21. Le but premier est de battre le croupier sans dépasser 21. Les familles n'existent pas au Blackjack, tout se joue sur les valeurs nominales « 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 »; sont comptés pour 10 les « 10, Valet, Dame, Roi ».
 
Les familles n'existent pas au Blackjack, tout se joue sur les valeurs nominales "2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9"
altaltaltaltaltaltaltalt
 
Sont comptés pour 10 les "10, Valet, Dame, Roi"
altaltaltalt
 
Exemples :
altalt= 14..........alt+alt= 9..........alt+alt= 20..........
alt+alt+alt= 22 = BUST !
 
L'As peut être compté comme 1 ou comme 11. Dès lors que votre main ne dépasse pas 21, l'As est compté comme 11 et vous donne une main « souple » ; si votre main dépasse 21, l'As vaut 1 et votre main devient « hard ». Exemples: As+2 = Soft13; As+6+3 = Soft20; As+9+9 = Hard19 (et non Soft29…).
 
L'As peut être compté comme 1 ou comme 11
alt
 
Exemples :
altalt= 3/13 soit soft13..........altaltalt= 10/20 soit soft 20..........
alt+alt+alt= 18
 
En France, 6 jeux de 52 cartes sont utilisés. A l'ouverture de la table, le croupier vérifie chaque paquet et procède à « la soupe » (le mélange des cartes). Il propose ensuite à un joueur de couper le bloc de 6 jeux de cartes en lui tendant une carte rouge. Une fois la carte introduite, le croupier procède à la coupe et replace cette carte rouge à environ 1.5 jeux de la fin du sabot. Les cartes sont placées dans un sabot en plexiglas ou acrylique (généralement noir). Le croupier sort 5 cartes du sabot, on dit qu'il « brûle 5 cartes ». Ceci était à l'origine une procédure contre la triche que les casinotiers ont gardée.
 
Faites vos jeux !
 
alt
 
Les joueurs, au maximum 7, assis en arc de cercle devant le croupier, commencent par miser obligatoirement le minimum de la table, qui varie d'un casino à l'autre ou même d'une table à une autre au sein du même casino. Il n'est pas obligatoire de commencer un sabot du début. Dès lors qu'il reste des places vides, vous pouvez intégrer le jeu quand vous le voulez à la table. Si la table est complète, vous pouvez miser derrière un joueur mais n'avez pas le contrôle de la main qui est toujours donné au joueur qui est devant le spot (carré dessiné où sont placées les mises) où vous avez placé vos jetons. Vous pouvez miser comme bon vous semble mais le spot ne doit pas dépasser le maximum de la table. Par exemple, si le maximum est fixé à 500€, et que le joueur assis mise 300€, vous pouvez miser jusqu'à 200€. Je vous rappelle que si vous jouez derrière quelqu'un, vous subissez ses décisions. Choisissez donc bien…
 
Vous avez aussi le droit de ne pas jouer, bien qu'assis à table, pour une raison qui est la vôtre. Dans ce cas, vous ne placez aucune mise dans votre spot (le croupier distribue les cartes là où sont les mises), mais certains casinos obligent qu'au moins deux joueurs misent pour engager la distribution.
 
Rien ne va plus !
 
Une fois les mises engagées, le croupier distribue la première carte, du joueur à sa gauche jusqu'à celui à sa droite, et se donne une carte, puis donne les deuxièmes cartes des joueurs mais, en France notamment, il ne se distribue pas de deuxième carte cachée. Les joueurs, chacun leur tour suivant l'ordre de distribution, jouent leur main après que le croupier ait annoncé le total (l'abandon doit se faire avant qu'une seule carte additionnelle ne soit distribuée, voir ci-dessous).
 
Faites votre main !
 
alt
 
5 choix s'offrent à vous, que vous exprimez d'un geste de la main ou de façon orale :
 
Abandonner (Surrender) : Si toutefois l'option vous est offerte par les règles du casino. Avant qu'une carte additionnelle ne sorte (une troisième carte donc), le croupier peut annoncer « abandon ? ». Si vous choisissez cette option, vous perdez automatiquement la moitié de votre mise initiale et le tour est fini pour vous. Vos cartes sont placées dans la défausse et vous devrez attendre le prochain tour pour rejouer. Cette règle est rare.
 
Tirer (Hit) : Vous demandez une ou plusieurs cartes. Tant que vous ne dépassez pas 21, vous pouvez demander autant de cartes que vous voulez, et vous arrêtez quand vous le souhaitez. A noté que dès qu'une carte est tirée, vous ne pouvez plus doubler. 
 
Rester (Stand) : Vous êtes satisfait de votre main, vous ne demandez rien et le croupier passe au joueur suivant.  
 
Doubler (Double Down) : En France, depuis le 14 Mai 2007 (voir), et d'ailleurs dans les règles de base du Blackjack, vous pouvez doubler sur n'importe quelles « 2 premières cartes ». Vous placez une mise secondaire égale à votre mise initiale* à coté de cette dernière mais ne recevrez qu'une seule carte ! A noter que dans d'autres endroits dans le monde, le joueur peut engager une mise jusqu'au double de l'initiale, c'est-à-dire qu'il n'est pas obligé de miser 2 unités sur un double si l'initiale est d'1 unité (règle appelée "Doubling for less"). Sur ce point, la loi Française n'est pas assez précise, mais je doute qu'on vous autorise effectivement à engager une mise qui ne soit pas une deuxième fois votre mise initiale*.
 
Séparer : Si votre main est une combinaison de deux cartes de même nomination (2-2, 3-3, 4-4...etc.), vous pouvez choisir de séparer cette main en deux. Les deux mains ainsi constituées se jouent indépendamment l'une de l'autre et les mêmes choix s'offrent à vous (sauf l'abandon, voir plus haut) : tirer, rester, doubler, séparer une nouvelle fois. Mais attention :
 
- Si vous séparez As-As, vous ne recevez qu'une seule carte et vous ne pourrez ni tirer d'autres cartes, ni doubler. 
- En France, vous ne pouvez parfois séparer que deux fois pour un total de 3 mains maximum. Cette restriction est la disposition des casino. Exemple : vous avez 6-6, vous séparez et obtenez 6-6 / 6-2. Vous pouvez séparer une nouvelle fois l'une des deux mains seulement.
- Aussi, bien que 10-V-D-R comptent pour 10, le casino dans son règlement interne peut vous restreindre à séparer deux cartes identiques (Valet-Valet ; Dame-Dame ; Roi-Roi ; 10-10). 
 
Blackjack ! : Vous avez deux cartes totalisant 21 ? Félicitations, vous avez un Blackjack ! Mais attention, si cela se produit après une séparation de paire, votre main compte pour 21 et non pour un Blackjack. Exemple : vous avez As-As que vous séparez et recevez deux 10, bien que cela fasse 21 en deux cartes, vous avez deux 21 et non deux Blackjack. Cela a toute son importance dans les paiements que nous verrons après. 
 
Une fois tous les joueurs servis, le croupier se distribue ses propres cartes, mais, il doit impérativement tirer jusqu'à un 17, qu'il soit Soft comme As+6 ou As+2 +4…etc. ; ou Hard comme 10+7 ou 5+4+8…etc. Ceci est dû à la règle S17 (Stand on Soft seventeen) en vigueur dans tous les casinos Français. Il ne peut ni séparer, ni rester en dessous de 17, ni abandonner, ni doubler.
 
Exemple de jeu :
 

Mainaltalt

Mise alt

Abandon ! Retour de mise : alt  

Main altalt

Mise alt

Carte ! Main altaltalt Stop !  

Mainaltalt

Mise alt

Deux jeux !

Main 1 altalt

Mise alt

Carte !

Main 1 altaltalt

Mise alt

23 : Cette main a perdu

Main 2 altalt

Mise alt

Double !

Main 2 altaltalt

Mise altalt

21 pour cette main
 
Paiements
 
Le tour est fini, le croupier procède aux paiements des mains encore en jeu (celles qui n'ont pas été abandonnées et qui n'ont pas dépassé 21). Si une égalité est constatée (Blackjack vs Blackjack compris), vous ne perdez pas votre mise mais ne gagnez rien non plus (Push ou Tie Hand). 
Le Blackjack du croupier remporte toutes les mises encore en jeu dû à la règle ENHC (European No Hole Card), à savoir mise initiale/ double /split. Voilà pourquoi le « 21 en deux cartes compté comme un 21 et non un Blackjack » après une séparation à son importance. 
 
Voici les paiements :
 
- Toutes les mains totalisant un score plus haut que le croupier sont payées « even money » soit 1 :1. Misez 10€, gagnez, recevez 10€, c'est simple.
- Vous avez dépassé 21 ou avez un score plus petit que celui du croupier, vous perdez votre mise.
- Vous avez un Blackjack, vous êtes payé 3:2 à condition que le croupier n'en a pas un lui aussi (voir plus haut). Misez 10€, obtenez un Blackjack, recevez 15€.
 
Mise alt Main gagnante  = paiement 1:1 Gainalt
Mise alt Main perdante = mise perdue Pertealt
Mise alt Blackjack = paiement 3:2 Gainaltaltaltalt
 
Mise annexe : l'assurance
 
Si le croupier a un As, il vous est possible de prendre l'assurance. Concrètement, vous pariez que le croupier fera Blackjack. Si vous choisissez cette option, vous engagez obligatoirement la moitié de votre mise initiale* dans un spot prévu à cet effet (au dessus du spot principal qui contient votre mise initiale). Pourquoi est-ce une mise dite « annexe » ? Parce qu'elle est une mise à part entière et ne dépend aucunement de votre main première. Cette mise est payée 2 :1. 
 
 Voici quelques situations où vous avez initialement misé 10€ :
 
Le croupier fait Blackjack, pas vous, vous avez pris l'assurance : Vous avez donc placé 5€ en plus de vos 10€. Vous perdez vos 10€ mais gagnez 2x5€ soit 10€ d'assurance. Vous ne perdez donc rien et ne gagnez rien.
 
Le croupier fait Blackjack, vous aussi, vous avez pris l'assurance : Vous avez donc placé 5€ en plus de vos 10€. Vous reprenez vos 10€ puisqu'il y a égalité mais gagnez 2x5€ soit 10€ d'assurance. Vous gagnez l'équivalent de votre mise initiale.
 
Le croupier ne fait pas Blackjack, vous si, vous avez pris l'assurance : Vous avez donc placé 5€ en plus de vos 10€. Vous gagnez donc 15€ pour votre Blackjack mais perdez vos 5€ d'assurance. Vous avez gagné l'équivalent de votre mise initiale.
 
Le croupier ne fait pas Blackjack, vous non plus, vous avez pris l'assurance : Vous avez donc placé 5€ en plus de vos 10€. Vous perdez automatiquement vos 5€ d'assurance MAIS :
 
- Vous battez le croupier : vous remportez 10€. Vous avez donc gagné au total 5€ (10€ de main - 5€ d'assurance = 5€).
- Vous ne battez pas le croupier : Vous perdez vos 10€. Vous avez donc perdu au total 15€. (-10€ de main - 5€ d'assurance = -15€)
 
A noter qu'un joueur de stratégie de base ne prend jamais l'assurance. Aussi, tout comme le Double, certains endroits dans le monde autorisent le joueur à miser jusqu'à la moitié de sa mise, c'est-à-dire qu'il n'est pas obligé de miser 1 unité sur l'assurance si l'initiale est de 2 unités (règle appelée "Insurance for less). En France, la loi vous oblige à miser la moitié de votre mise initiale*. 
 
(* = Pour des joueurs expérimentés et habitués des casinos à travers le monde, le double et l'assurance en France (au niveau des possibilités de mise) pourraient éventuellement être ressenti comme une exception. Merci à Don Schlesinger pour son éclairage).

Le croupier fait Blackjack, pas vous, vous avez pris l'assurance : Mise alt Assurance alt Pas de perte, ni de gain
Le croupier fait Blackjack, vous aussi, vous avez pris l'assurance : Mise alt Assurance alt Gainaltalt
Le croupier ne fait pas Blackjack, vous si, vous avez pris l'assurance : Mise alt Assurance alt Gainaltalt
Le croupier ne fait pas Blackjack, vous non plus, vous avez pris l'assurance : Mise alt Assurance alt Gainalt seulement si vous battez le croupier (vous gagnerez 10€ en le battant - 5€ de l'assurannce perdue = 5€)
 
Vous devez cependant savoir que...
 
- Le Blackjack est un jeu d'argent ! 
 
- Le Blackjack est un des rares jeux dont le taux de prélèvement se fait en fonction de vos décisions : imaginez le cas extrême d'un joueur dépassant tout le temps 21. Son taux de prélèvement serait de 100%......Il existe une et une seule stratégie de base pour une seule combinaison de règle (voir la théorie).
 
- Certaines règles vous avantagent, d'autres vous pénalisent (voir).
 
- Le Blackjack, joué sérieusement, est une discipline. Comme toute discipline, elle répond à des règles d'apprentissage, de méthodologie, qu'il n'est pas conseillé de bâcler. Je vous conseille personnellement de suivre une hygiène de travail, qui commence par la lecture de ces chroniques en temps voulu et la lecture de quelques ouvrages, notamment Professional Blackjack de Stanford Wong.
 
Voilà comment l'on joue au Blackjack ! Exercez-vous ici pour bien saisir tous les cas de figure.
   
   

Le Blackjack est un jeu d'argent interdit aux mineurs. Le site ne pourra être tenu responsable d'incitation au jeu

© 2017 - Blackjack-Square / administration@blackjack-square.com