Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

...de tout et de rien, mais présentons-nous d'abord :)
Avatar du membre
Monsieur G
Administrateur du site
Messages : 3353
Enregistré le : 18 sept. 2010, 02:12
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par Monsieur G » 19 avr. 2020, 16:38

La loi ne limite pas l'écart de mise sur une table à 1-50. Elle offre trois possibilités : 1-50 / 1-100 et 1-200. On pourrait donc tout à fait imaginer en France des tables 5€ / 1000€, comparable à ce qui peut se faire aux Etats-Unis. Ce sont les casinos qui choisissent tous (ou presque) de prendre l'écart le plus faible.
Buffet-géant, vous avez tout à fait raison. Je croyais que les casinos étaient limité à 1-50, mais à relire l'article 55-5, je vois bien qu'ils peuvent utiliser 1-50, 1-100 ou même 1-200. Leur raisonnement est difficile à suivre dans ce cas. Tout ce que je peu y voir c'est la peur de la variance... :shock: Pour des groupes comme Partouche, Barrière et JOA, c'est absolument incompréhensible. Opérer un casino et avoir peur de subir des fluctuations... :lol:

Extrait de l'article 55-5:
Les dispositions du dernier alinéa de l'article 53 sont applicables au jeu du black-jack.
Le maximum des mises par case est fixé à l'ouverture de chaque table par le directeur responsable à 50, 100 ou 200 fois le minimum des mises. Il peut être modifié en cours de séance sous réserve de l'indiquer clairement sur l'affichage de la table.
Monsieur G

Avatar du membre
buffet-géant
Messages : 73
Enregistré le : 26 juin 2016, 10:19

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par buffet-géant » 19 avr. 2020, 20:33

Oui, ces écarts valent pour les jeux à faible volatilité, où les joueurs sont le plus souvent payés à hauteur de leur mise.
Pour les jeux à plus forte volatilité, les écarts autorisés sont de 1-10, 1-20 et 1-30 (comme l'ultimate poker par exemple)

Que des casinos se limitent quand ils ont un faible PBJ je peux le comprendre.
Mais pour les grands groupes c'est effectivement étonnant.

Avatar du membre
Monsieur G
Administrateur du site
Messages : 3353
Enregistré le : 18 sept. 2010, 02:12
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par Monsieur G » 19 avr. 2020, 21:13

En Amérique du Nord, les mises de $1 et $2 font pratiquement partie du folklore. Il faut être très chanceux pour rencontrer des casinos offrant encore les mises minimales à $5. La majorité des mises minimales dans les états américains sont de $10, $15 et $25. Ensuite, les min à $50 et $100 se retrouvent habituellement au "High Limit Room". Il me semble que les casinos Français auraient tout avantages à se moderniser et offrir des limites minimales de 5 Euros. Quelque chose comme 5-1000 ou 10-2000. Mais bon, je ne suis pas leur père...
Monsieur G

Avatar du membre
buffet-géant
Messages : 73
Enregistré le : 26 juin 2016, 10:19

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par buffet-géant » 19 avr. 2020, 22:09

Le niveau de vie est plus élevé aux Etats-Unis aussi et la monnaie légèrement plus faible. Mais ce dernier point est assez négligeable. Je pense que le facteur culturel est déterminant.
Le minimum des mises est plus élevé dans les lieux où le pouvoir d'achat est lui aussi plus élevé (Paris, sud-est, côte normande "riche", casinos proches de lacs dans l'est de la France...). Pour les petits établissements, vu le nombre faible de clients, je ne sais pas si cela changerait grand chose.

Il faudrait savoir avec combien le client lambda va au casino.
Parce que pour des tables à $15 min, il faut avoir un certain budget si l'on ne souhaite pas se retrouver potentiellement sans rien en quelques minutes.
Si la table est bondée, c'est plus lent, c'est sûr.

Je pense qu'on en arrivera en France à des dérogations pour certains établissements.
Certains n'auront plus l'obligation d'ouvrir tous les jours. Puis progressivement les tables se concentreront dans les établissements où il y a une véritable demande.

L'absence de statistique complète, détaillée et récente nous empêche de nous faire un avis précis de la situation en France.
Mais je reste persuadé que pour un ensemble de raisons, les jeux traditionnels n'ont pas d'avenir en France. Sauf peut-être à Paris, mais là encore, les autorités imposent cet état de fait en interdisant les jeux électroniques et les machines à sous dans les clubs.

rico

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par rico » 20 avr. 2020, 01:54

Bon je me décide, enfin, à sortir de ma paresse et répondre à ce sujet fort intéressant proposé par Eric.

A mon humble avis, parmi les jeux trads, le bj est celui qui suscite le plus d’intérêt dans les casinos français. Ma dernière session française doit remonter à environ 1 an mais jusque là, j’ai toujours vu des tables bondées.

Comme le dit très justement Buffet-Geant mais aussi Mr G, la baisse de rentabilité est due au fait d’une majorité de casinos qui propose des tables avec un minimum de 2€ et max 100. Ce n’est donc pas avec 2€ qu’on rend une table rentable.

Il faut bien comprendre un casinotier s’en fiche totalement du bilan de sa table de jeu trad. Quoi qu’il en soit, il sait qu’il sera perdant (masse salariale et vu que les mises sont réduites il ne risque pas de la rentabiliser…). Ce qui l’intéresse, ce sont les machines à sous.

Si nous trouvons encore des tables dans les casinos ce n’est pas parceque nos casinotiers sont intelligents ou par amour du jeu. Non, non. C’est uniquement parceque l’état les y oblige.
Afin d’obliger les casinotiers à embaucher du personnel, il les autorise à exploiter 50 machines à sous à condition d’exploiter 1 table de jeu trad, puis 25 machines pour chaque table supplémentaire, avec (pour les tables) « un personnel en nombre suffisant ». Sans cela, nous aurions, comme en Allemagne, des « casinos » composés uniquement de machines à sous et avec 1-2 employés pour 300 machines !

Cette proportion 1table=50 mas, table supplémentaire=25 mas, me semble exagérément avantageuse pour les casinos au détriment des emplois !
En effet, nos amis casinotiers français, au lieu d’aller voir comment les autreis pays réussissent à gagner leur vie et donc à apprendre à travailler, ont pris pour l’habitude de pleurnicher sans cesse et réclament toujours plus de possibilités de traire le client avec les machines et ceci toujours au détriment de l’emploi.

Dans les pays de l’est, les casinotiers sont bien moins lotis. Et je ne parle pas uniquement des pays qui seraient toujours « à l’est ». Je parle des pays comparables sur le plan administratif donc ceux qui sont maintenant dans la CEE (Roumanie, Bulgarie, Rep Tcheque etc).
Non seulement ils payent autant de charges et impots mais en plus ils ont une proportion tables/machines bien inférieure. En général, selon les pays, ils ont le droit d’exploiter seulement entre 6 et 8 machines à sous par table de jeu trad. Pour couronner le tout, l’état les oblige à rester ouvert 24/7 y compris les tables !
Cela augmente automatiquement le personnel nécessaire.
On arrive donc à voir des casinos avec 15 tables de jeux, 90 machines et 130 employés de tables (croupiers, chefs, mcd etc) !
Et malgré toutes ces charges, ils ne se plaignent pas et vous offrent les boissons !

Je ne pense pas non plus que le minimum de 2€ s’explique par un manque que clientèle « aisée ». En passant, s’ils ne l’ont plus, c’est parce que ils ont tout fait pour qu’elle s’en aille !
C’est encore une fois dû à la crétinerie et au manque de couilles des casinotiers.

Dans les pays de l’est ou le salaire ne dépasse pas 500€/mois, on a du mal à trouver une table de moins de 5€. La majorité sont à 10 voir 25€.
Donc eux, qui ont une population à 500€/mois et très peu de touristes, offrent des tables à 5-10-25€ et on France on n’y arrive pas… ??

Dans les stations balnéaires françaises, tout au long de l’année, les tables sont à 2€ mais en juillet aout il y a 4 fois plus de clients que de places proposées. Ils pourraient donc en profiter pour monter les mises à 5, 10 voir 20€ et les tables seraient toujours pleines et leur profit augmenterai…… mais non, ces crétins les laissent toujours à 2€…. La seule explication est donc : pas de cerveau et absence de couilles ! Je pleins leur femmes !


Cependant, après la réouverture, le ménage risque d’être fait dans le milieu de ces crétins.
Il est évident que les casinos et autres discothèques seront les derniers à ré ouvrir.
Cela risque de mettre du temps. Beaucoup de temps ! IL Y AURA DONC DES CADAVRES.

Pour l’instant, ils ne risquent pas grand-chose. Le personnel est au chomage partiel, les machines sont éteintes. Par contre, les loyers, et qui quelque fois sont très élevés (tous les casinos ne sont pas proprios, loin de là) et les crédits engagés sur les machines à sous sont très élevés sont à régler ! Lors de la ré ouverture ils partirons deja avec un bel handicap financier en plus, les salariés seront de retour et là, il faudra les payer. Par contre la clientèle risque de ne pas être au RDV. En effet, ils ont centré leur business sur les machines à sous en délaissant les tables. Ils ont donc pris pour habitude de tondre une clientèle âgée et addicte de machines à sous.
Sauf que cette clientèle est à « haut risque » et réfléchira à deux fois avant de venir au casino et ensuite se retrouver et réanimation. Quand à la clientèle plus jeune, une partie sera au chomage (le vrai) et l’autre qui ne pensera qu’a mettre de l’argent de coté ne sachant pas de quoi l’avenir sera fait.

Le casino devra alors payer 100% des charges et sera amputé de 80% de ses revenus…. Donc des faillites !

Alors bien évidemment on les connaît. Les survivants vont recommencer à pleurnicher et vont demander à l’état une dérogation pour pouvoir exploiter LES MACHINE SANS tables de jeux. Ou ½ jours comme le disait très justement Buffet Geant.
Je suis prêt à parier une pièce qu’ils l’obtiendront. L’état baissera, une nouvelle fois, sa culotte !

Par contre, si l’état autorise ces enfoirés qui n’ont jamais vu plus loin que leur nez à exploiter des MAS sans tables, il n’y aura plus de tabou et la boite à pandore sera ouverte ! Il n’y aura aucune raison à refuser l’exploitation des MAS aux bars, cafés restaurants etc, qui le réclament depuis longtemps et qui, eux aussi, ont durement été touchés pendant cette crise.
Dans ce cas, ils vont voir leur clientèle fondre comme neige au soleil et cette fois-ci pour très longtemps. Pour survivre à cette nouvelle crise, ils n’auront alors d’autres choix que de faire leur VRAI métier de casinotier et d’exploiter sérieusement les tables de jeux (comme partout dans le monde) vu que leur clientèle des MAS sera dans les bars et cafés.


Pour résumer et pour rejoindre Monsieurs G avec toutefois une différence…
Monsieur G a écrit :
10 avr. 2020, 01:14
mais non, épargne sur le dîner, le vin et l'hôtel, branles toi devant internet!
Cette fois-ci les casinotiers français vont non seulement payer le diner, le vin et l’hotel mais à la fin, ils vont quand-même se branler.
Et pour couronner le tout, à leur grande surprise, ils finiront par….. l’avoir dans le cul, et bien profond !

rico

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par rico » 20 avr. 2020, 02:09

buffet-géant a écrit :
19 avr. 2020, 22:09
Je pense qu'on en arrivera en France à des dérogations pour certains établissements.
Certains n'auront plus l'obligation d'ouvrir tous les jours. Puis progressivement les tables se concentreront dans les établissements où il y a une véritable demande.
Je suis entièrement d'accord avec toi. Il y a quelques jours, J'en discutais au téléphone avec Rigel à ce sujet et je lui disait que les casinos vont pleurnicher afin d'obtenir une dérogation pour exploiter les MAS sans les tables... Une telle dérogation serait purement scandaleuse!
Dans ce cas les cafetiers devraient également l'obtenir car leur commerce va également souffrir et ça serait pour eux une bonne opportunité pour rapidement.... se refaire.

Je crois que dès cette semaine, je vais envoyer un courrier aux principaux syndicats de cafetiers afin qu'ils demandent dès maintenant une dérogation pour exploiter les MAS. Ca mettra la pression sur le gouvernement lorsque les autres crétins commenceront à pleurnicher. :lol: :lol:

Avatar du membre
Monsieur G
Administrateur du site
Messages : 3353
Enregistré le : 18 sept. 2010, 02:12
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par Monsieur G » 20 avr. 2020, 17:17

Rico, TRÈS BON POST!

J'endosse à 100%.
Ta démarche auprès des syndicats de cafetiers serait extraordinaire! GO FOR IT! :D
Monsieur G

Eric57
Messages : 80
Enregistré le : 22 avr. 2019, 16:15

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par Eric57 » 20 avr. 2020, 18:38

buffet-géant a écrit :
19 avr. 2020, 22:09

Le minimum des mises est plus élevé dans les lieux où le pouvoir d'achat est lui aussi plus élevé (Paris, sud-est, côte normande "riche", casinos proches de lacs dans l'est de la France...). Pour les petits établissements, vu le nombre faible de clients, je ne sais pas si cela changerait grand chose.
Je ne suis pas tout à faut d'accord avec ton affirmation. Certes, il apparaît que certains casino, comme Enghien proposent de mises plus élevées au BJ, mais on ne peut établir de corrélation entre la population qui fréquente l'établissement et le niveau de mises , ce qui pourrait être pourtant logique. Les casinotiers ne réfléchissent, à priori, pas de cette façon. Pour preuve, je prendrai l'exemple d'un casino d'une ville du sud-ouest, dont le salaire moyen des habitants de la ville dépasse les 2500€ alors que le salaire moyen en France est de 2200. Ce casino propose à la table de blackjack un niveau de mises 2-100. De plus, c'est une ville touristique qui accueille une population plutôt aisée pendant la période estivale contrairement à d'autres stations balnéaires plus « populaires ». Des exemples de villes touristiques comme celles-ci, avec une population plutôt aisée , il en existe d'autres tant sur la côte ouest, que sur le pourtour méditerranéen.
Comme le dit Rico, les casinos des stations balnéaires devraient tirer profit de l'afflux de vacanciers et autres touristes étrangers pour étoffer l'offre des tables de jeux : niveau de mises plus élevé, et également davantage de tables pour ne pas avoir des tables full. En effet, comme la démontré M.G., une table full est moins rentable qu'une table avec 3 ou 4 joueurs. Mais pour cela, il faudrait embaucher et cela, on l'a tous compris, ils ne le souhaitent pas ! Et la crise que le secteur des casinos traverse n'est pas prêt de changer cette donne.

Rico, je ne crois pas que l'on assiste à une spectaculaire baisse de fréquentation des établissements de jeux lorsque la réouverture arrivera. Au contraire, je pense que les gens vont s'inscrire dans une visée hédoniste ,vouloir profiter de la vie, car ils ont été privés de plaisir pendant de longues semaines et ont côtoyé le malheur, la détresse, la mort, de près ou de loin. Ainsi, ils vont reprendre leurs loisirs, leurs passions, s'adonner aux plaisir simples de la vie. Tout comme ils retourneront au restaurant, au cinéma, ils reprendront le chemin des casinos. Certes, cela se fera en fonction des conditions sanitaires du moment et de l'avancée des connaissances scientifiques sur ce virus, mais cela se fera.

Pour autant, il est en effet, fort probable que le manque à gagner subi pendant la crise soit un prétexte pour que les casinotiers se plaignent et fassent réviser la loi pour l'implantation de MAS.

rigel
V.I.P
Messages : 635
Enregistré le : 11 sept. 2013, 08:42

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par rigel » 20 avr. 2020, 19:00

Eric57 a écrit :
20 avr. 2020, 18:38
Pour preuve, je prendrai l'exemple d'un casino d'une ville du sud-ouest, dont le salaire moyen des habitants de la ville dépasse les 2500€ alors que le salaire moyen en France est de 2200. Ce casino propose à la table de blackjack un niveau de mises 2-100.
Je suis un peu surpris par ces nombres. Je pense qu'il faut les prendre avec précaution ou chercher une explication.
Ainsi, j'ai trouvé une petite ville près de chez moi, dans un des départements les plus pauvres de France avec un salaire moyen bien meilleur que celui de Biarritz.
En tout cas, Biarritz est bien loin de la première place.
http://www.journaldunet.com/business/sa ... s/salaires
Mais sur le site ci-dessus il est à la 1303 place à 2550€ en 2014
Et pas du tout sur ce site là:
https://www.salairemoyen.com/salaire-vi ... rritz.html

Eric57
Messages : 80
Enregistré le : 22 avr. 2019, 16:15

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par Eric57 » 20 avr. 2020, 23:18

rigel a écrit :
20 avr. 2020, 19:00
Eric57 a écrit :
20 avr. 2020, 18:38
Pour preuve, je prendrai l'exemple d'un casino d'une ville du sud-ouest, dont le salaire moyen des habitants de la ville dépasse les 2500€ alors que le salaire moyen en France est de 2200. Ce casino propose à la table de blackjack un niveau de mises 2-100.
Je suis un peu surpris par ces nombres. Je pense qu'il faut les prendre avec précaution ou chercher une explication.
Ainsi, j'ai trouvé une petite ville près de chez moi, dans un des départements les plus pauvres de France avec un salaire moyen bien meilleur que celui de Biarritz.
En tout cas, Biarritz est bien loin de la première place.
http://www.journaldunet.com/business/sa ... s/salaires
Mais sur le site ci-dessus il est à la 1303 place à 2550€ en 2014
Et pas du tout sur ce site là:
https://www.salairemoyen.com/salaire-vi ... rritz.html
Effectivement, sur le premier site, en cherchant pour plusieurs villes différentes, les chiffres donnés semblent un peu bizarre. Néanmoins, je ne base pas tant sur les chiffres, que sur la réputation de la ville. Celle dont je parle bénéficie assurément d'une population aisée.

Avatar du membre
buffet-géant
Messages : 73
Enregistré le : 26 juin 2016, 10:19

Re: Le blackjack: un jeu de moins en moins plébiscité en France?

Message par buffet-géant » 26 avr. 2020, 10:23

Un sujet qui suscite de fortes réactions en tout cas.

Je suis globalement d'accord avec Rico, les casinotiers ne semblent pas beaucoup adapter leurs jeux à la clientèle.
J'ignorais la situation des casinos en Europe de l'Est, merci de ces précisions. C'est vrai qu'un tel nombre de tables avec des minimums assez élevés pour une population avec un niveau de vie bien inférieur au nôtre ne manque pas d'étonner.
L'anticipation que fait Rico est intéressante et assez inquiétante aussi (machines à sous dans des bars et restaurants). Il est vrai que les casinos ne rouvriront pas avant un certain temps et que des MAS sans tables seraient très difficiles à justifier auprès des autres lieux accueillant du public.

Difficile d'anticiper la réaction à l'annonce du déconfinement. Je suis plutôt d'accord avec Eric, à mon avis les gens reviendront. La clientèle est habituée. Les joueurs de MAS viennent surtout en journée, sont plutôt âgés et les casinos en prennent soin. Pour certaines personnes, il doit s'agir de leur unique contact humain dans la journée.

Ce que je disais sur les mises était vraiment très général. Je ne doute pas qu'il existe des exceptions. Mais le pouvoir d'achat et la population doivent être quand même plus faibles dans les petits casinos, du nord, de la côte normande "normale", de l'ouest qu'à Annecy, Nice, Paris...

Je n'ai pas votre expérience dans le temps, ce ne sont que des suppositions. Je ne sais pas à quoi ressemblaient les casinos français il y a 10, 20, 30 ans. De même, je parle avec une connaissance limitée du terrain, je n'ai pas fréquenté beaucoup de casinos en France.
Que les casinos souhaitent aller vers la facilité ça ne m'étonnerait pas cependant. C'est un monopole après tout et ils souhaitent, comme tout monopole, le conserver.

Répondre