Arrêté du 2 août 2019

La loi, les chiffres, le judiciaire...l'autre côté du miroir.
Trajan
Messages : 57
Enregistré le : 20 févr. 2017, 19:10

Re: Arrêté du 2 août 2019

Message par Trajan » 28 sept. 2019, 02:13

Nulle volonté de révinventer quoique ce soit, et moi, et vous, et les casinos connaissent les règles usuelles. Je dis juste que l'article de loi est matière à intérprétation pour quelqu'un qui ne connaitrait pas les us et coutumes du blackjack.

Non, L'As vaut 1 ou 11 pour le joueur, à son choix.
A la banque, le croupier ne peut choisir.
L'article précise que l'As vaut 11 si cela met la banque à 17 ou +. 12+A => 23 pour qui voudrait être tatillon et s'appuierait sur le seul texte de loi.
Nous savons pourtant très bien que 12+A à la banque fait 13, nul doute là dessus. Il faut juste préciser que 7/17, 8/18, 9/19, 10/20 et 11/21 à la banque (usuellement appelés soft) restent et l'As prend alors la valeur 11.

De même pour le Blackjack naturel, nous savons vous et moi que cela bat tous les autres 21 qui n'en sont pas. Cet article de loi n'y fait pourtant pas référence. Il dit juste qu'un Blackjack bat un 21 fait en plus de deux cartes. Et qu'un 21 en deux cartes après split n'est pas payé 3 pour 2 mais 1 pour 1. Quid du 21 en deux cartes non BJ contre BJ à la banque ? Selon cet article, c'est un push. Alors qu'il est évident pour tous les connaisseurs que la banque gagne. Mais le casse-couille qui débute et voit ce texte de loi affiché dans son casino pourrait aller chercher la petite bête. Le MCD devrait alors aller chercher d'autres sources pour soutenir ses propos. Alors que le texte de loi devrait se suffir à lui même.

A une époque, un article de la FFE (Fédération Francaise des echecs) avait cru bon d'écrire que le cavalier se déplacait sur les 8 cases les plus proches de lui qui ne sont accesibles ni comme une tour, ni comme un fou. Selon cette définition quelque peu hasardeuse et imprécise, le cavalier avait, pour un novice qui lisait l'article, 8 cases accesibles, quelquesoit la position. Et ce même perdu dans un coin, pouvant faire alors des sauts bien plus loin que son déplacement connu de tous les joueurs d'échecs : nous savons tous, joueurs avertis ou simplement amateurs, que le cavalier à quoiqu'il arrive un déplacement (1;2).

Répondre