La fermeture des casinos du Rhône validée par la justice

Informations et questions sur les casinos de France (Consultez les règles du forum avant)
Répondre
En ligne
Avatar du membre
Monsieur G
Administrateur du site
Messages : 3508
Enregistré le : 18 sept. 2010, 02:12
Localisation : Canada
Contact :

La fermeture des casinos du Rhône validée par la justice

Message par Monsieur G » 14 oct. 2020, 16:32

La fermeture des casinos du Rhône validée par la justice.

Ordonnée la semaine dernière en raison de la crise sanitaire, la fermeture des casinos du Rhône a été validée par la justice.

Le juge des référés a rejeté ce mardi les recours déposés contre les arrêtés préfectoraux du Rhône et de la Loire interdisant aux casinos d'accueillir du public.

A l'origine de ces recours, les sociétés exploitantes du Grand Casino de Lyon, du Casino le Lyon Vert et du Casino le Lion Blanc. "Elles demandaient la suspension de l’exécution des arrêtés du préfet du Rhône et de la préfète de la Loire en ce qu’ils interdisent aux casinos d’accueillir du public pendant une période de quinze jours, pour freiner l’épidémie de covid-19 dans leur département", est-il précisé.

Les casinos entendaient faire prévaloir la perte financière qu’engendre chaque jour la fermeture au public de leurs établissements.

Mais le juge des référés a toutefois constaté qu'"aucun élément justifiant d’une menace qui pèserait à brève échéance sur l’équilibre financier de leurs casinos" n'a été apporté. Le caractère urgent du recours, condition nécessaire à l’intervention du juge du référé liberté, n'a donc pas été confirmé.

https://www.lescasinos.org/actualites.php?id=4677
Monsieur G

En ligne
Avatar du membre
Monsieur G
Administrateur du site
Messages : 3508
Enregistré le : 18 sept. 2010, 02:12
Localisation : Canada
Contact :

Re: La fermeture des casinos du Rhône validée par la justice

Message par Monsieur G » 15 oct. 2020, 17:24

Casino de Saint-Galmier fermé : « Notre protocole est bien plus strict que les restaurants »

Fabrice Paire, président du directoire du groupe Partouche n’en revient pas : pourquoi le préfet de la Loire a décidé la fermeture du casino le Lion Blanc à Saint-Galmier et pourquoi le tribunal administratif de Lyon n’a pas voulu étudier sa requête de référé ?

Il affirme haut et fort, « je suis un fervent partisan des mesures sanitaires et je veille à ce que l’ensemble de mes collaborateurs soient tout aussi précautionneux sur le sujet. Nous sommes une véritable éprouvette pour prouver que le port du masque et la distanciation respectés de façon strict et entier, ça marche. Dès que l’on rentre dans un casino, salariés et clients doivent porter le masque, debout ou assis à une table de jeux. Dès qu’une personne ne respecte pas, elle est sortie du casino et suite à un protocole légal, interdit de casino ».

Et Fabrice Paire, président du directoire du groupe Partouche, d’insister : « Sur les 40 casinos que je gère, depuis notre reprise il y a quatre mois et avec près de 2,5 millions de visiteurs reçus, pas un seul cas de Covid déclaré ».

J’ai dû demander aux finances publiques l’étalement des prélèvements sur les jeux.

Et il continue : « Je suis vraiment tombé de ma chaise. J’ai longuement échangé par mail avec le préfet de la Loire pour expliquer notre protocole. Je n’étais pas inquiet, le ministre de la santé lui-même a dit que les établissements recevant du public respectant strictement les mesures sanitaires ne fermaient pas. On a un protocole bien plus strict que les restaurants. Nos salariés se sont arrachés comme des bruts pour distancier les machines à sous de plus d’un mètre, on a fait tout bien on est irréprochable et la préfète ne retient que les frontières territoriales, c’est absurde ».

La réponse du tribunal administratif de Lyon a son référé le scandalise. « En fait tant que l’on n’est pas à l’article de la mort, le tribunal ne veut même pas étudier notre demande. Plus de 400 familles dépendent de l’activité des trois casinos concernés. J’ai dû demander aux banques le report des échéances, aux finances publiques l’étalement des prélèvements sur les jeux et on ose nous dire qu’on se porte bien ! Le tribunal administratif de Marseille a fait droit à notre demande, celui de Lille, à la demande du groupe Barrière, je ne comprends pas ».

https://www.leprogres.fr/sante/2020/10/ ... estaurants
Monsieur G

Répondre